PINES AUTOCHTONES OU NATURALISÉES EN GALICE

 

 

u L’un d’eux est le pin noir, également connu sous le nom de pin maritime (Pinus pinaster=Pinus maritomus). Les feuilles, appellées aiguilles, sont épaisses et rigides, et agouppées par deux (géminées). Leur section transversale a une forme semi-circulaire. Elles mesurent de à 20-27 centimètres de longueur, sont persistantes, ry de couleur vert foncé et luisantes. La base des deux aiguilles jumelles est entourée par une gaine. Elles deviennent fauves en mourant, puis tombent. Les cônes femelles se forment dans la zone de la couronne supérieure des branches, étant presque sessiles et de 10 à 18 centimètres de long. Tant qu'il reste sur l'arbre, ce cône est oblong, luisant et de couleur rougeâtre puis brun-roux. Ce pin est arrivé en Galice au XVIIIe siècle en provenance du Portugal, mais il occupe aujourd'hui plus de 25% du territoire. Il est utilisé pour le bois d'emballage, l'industrie de la cellulose et l'extraction de la résine. Les cônes femèlles  étaient traditionnellement utilisés pour allumer le feu. Il est assez répandu sur toute la côte galicienne, étant un bon témoignage la forêt protégée du parc naturel de Corrubedo.

Spécimen de pin noir près de la lagune de Vixán dans le parc naturel de Corrubedo

 

Forêt de pins noirs du parc naturel de Corrubedo

 

 

u Une autre espèce est Le Pin sylvestre (Pinus sylvestris). Sa taille est semblable au prédédent. Sa écorce est sombre en bas du tronc, et brun-rougeâtre en haut. Ses feuilles, avec 3-7 cm, sont veaucoup plus petites, comme ses cônes femelles qui atteignent rarement une taille de 6x5 cm. Les aiguilles,  gouprées par deux,  sont assez épaisses et de couleur vert bleuté ou vert grisâtre, donnent à l'arbre une apparence grisâtre. Ce pin était le plus abondant en Galice il y a 10 000 ans, lors de la dernière glaciation, mais il était aujourd'hui réduit à plus de 1000 m d'altitude.

Origine de la photo: clic

 

u Le troisiéme est Le pin parasol ou pin pignon (Pinus pinea L.), reconnaissable pour son port assez aplati à maturité et ses grands pignons comestibles, souvent utilisés en pâtisserie. Sa taille légèrement inférieur à celui des deux précédents. Les feuilles, jusqu’à 20 cm de longueur sont des aiguilles persistantes assez peu piquantes réunies par lots de deux avec leurs bases enserrées dans une même gaine. Leur couleur est souvent légèrement glauque. L'écorce, très craquelée, est brun rougeâtre avec la tendence á être ns gris  quand le pin vieillit. Les feuilles sont des aiguilles persistantes, assez peu piquantes et géminées  avec leurs bases enserrées dans une même gaine. Leur couleur est souvent légèrement glauque.  Les cône femelles ont une taille de 15x10 cm, étan les plus  gros de notre pins. Cette espèce est typique du bassin méditerranéen. c’est pourquoi on peut rencontrer petits  groups de ces arbres ou spècimens isolés dans certains lieux de la cotière et de la province de Ourense avec climat chaud. Deux lieux, où on peut voir deux exemples sont: l’un endroit côtier près à Baiona et l’autre sur la plage de Baldaio. Cet pin était beaucoup plus fréquent dans le passé, mais il est aujourd’hui en nette régression en raison de l’action humaine, cédant du terrain à d’autres espèces de pin étrangères à forte production forestière.

     Aujourd'hui, cette espèce est utilisée pour la production de l'un des champignons les plus délicieux, comme la chanterelle (Lactarius deliciosus). Ce champignon est cultivé en symbiose avec les racines des plantes, ce qui confère une valeur ajoutée à la foresterie.

          Hifas de Terra, située à Pontevedra, est une entreprise galicienne importante spécialisée dans ce type de production forestière. En plus de vendre des arbres mycorhizés, elle distribue des produits cosmétiques, médicinaux et alimentaires, tous liés aux champignons.

Origine de la photo: clic

 

u En plus de ces trois espèces, il y a une autre qui est en fait un type de culture. Il s'agit du pin insigne ou de pin de Monterey (Pinus radiata = Pinus insignis). Il ressemble au pin noir mais avec des feuilles plus petites et des cônes plus petites. En différenciant clairement car les feuilles sont groupées trois par trois. Le bois est utilisé pour faire de celluose dans l’industrie papetière, car il n’est pas très résineux. Il pousse très vite dans les sols acides.

Pin insigne avec les feuilles groupées par trois. Origine de la photo: clic